Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 août 2013 7 11 /08 /août /2013 10:05

Fondé le 13 décembre 1913, par Monsieur Hamoud BEN SIAM, avec le concours de Messieurs PORTELLA, BRUGUIERES et SINTES, l'OHD fut un club omnisport (Athlétisme, Basket-ball, Boules, Football, Handball et Rugby) mais c'est principalement la section Football qui fit la renommée du club.

Le championnat départemental d'Alger débute en 1920. La division d'élite s'appelle alors division d'Honneur. L'OHD y accède en 1928, pour retomber en deuxième division en 1930 et remonter en 1932.

On dispose de peu d'informations sur cette période hormis qu'il ne se passe rien de notable pour le club. La seule chose que l'on sache avec certitude, c'est que venir jouer contre l'OHD, à Hussein-dey, à cette époque, n'était jamais considéré comme un voyage d'agrément.

Dans les années 30, le stade du club se situait près du cimetière communal. Les installations étaient rudimentaires avec des tribunes en tôle et une foule de resquilleurs. C'était un lieu particulièrement redouté par les équipes visiteuses qu'on essayait de déstabiliser en les menaçant.

Le grand Albert CAMUS, gardien de but au RUA (Racing Universitaire Algérois), dans sa jeunesse, le mentionne sans détours dans ses écrits:

" Le plus dur à jouer est l'Olympic d'Hussein-dey. Le stade est à côté du cimetière. Le passage était direct, on nous le faisait savoir sans charité".

Après la guerre, le stade s'installa au centre ville, coincé entre:

  • L’école Jules Ferry à l’Est,

  • L’ancienne villa du Dey, devenu par la suite manufacture de tabac puis école de police à l’Ouest,

  • Le monument aux morts au Nord,

  • Les immeubles du quartier Jordi, d’où on pouvait regarder les matches gratuitement, au Sud.

  • Le stade ne comporte alors qu'une seule tribune couverte avec places assises à l'Est. De l'autre côté, ce sont des gradins en tuf d'où l'on suit les rencontres debout. Le terrain aussi est en tuf et, derrière les buts, l'espace ne permet pas d'installer des tribunes.

    C'est à cette époque que prenait naissance, sous la direction de René SINTES, la grande équipe qui allait faire de l'OHD l'un des clubs les plus réputés d'Afrique du Nord en réalisant le triplé (48-49-50) au championnat départemental d'Alger et en participant quatre années consécutivement (47-48-49-50) aux phases finales de la coupe d'Afrique du Nord.

    Les années suivantes, le club se maintient en division d'honneur de ligue mais régresse régulièrement au fil des années. En 1953, il recrute Mario ZATELLI comme entraîneur. Celui-ci reste une saison et à la fin de l'année 54-55, L'OHD est relégué en deuxième division.

    Les grands anciens, de l'époque glorieuse avaient vieilli ou étaient partis sous d'autres cieux et la relève n’était pas prête, bien que le club posséda toujours d'excellentes équipes de jeunes, souvent championnes du département dans leurs catégories respectives.

    Pour reconstruire une équipe susceptible de retrouver sa place dans l'élite, les dirigeants du club firent appel, au début de la saison 55-56, à Bruno SBORALSKI ancien professionnel du CORT Roubaix. Mais, comble de malchance, en raison des évènements, les montées ne furent pas autorisées pendant deux ans (56 et 57). Bien que terminant chaque fois premier l'OHD dut ronger son frein jusqu'à l'année 58 où il regagna sa place à l'échelon supérieur.

    C'est pendant la période de purgatoire que le stade subit quelques modifications suite à un accord de partenariat conclu entre l'OHD et l'AS Montpensier, club d'un quartier d'Alger. Ce club est surtout connu pour son équipe de Water Polo, l'une des meilleures de France, qui chaque année se dispute le titre national avec Tourcoing et Marseille. Il a également une équipe de basket d'un bon niveau qui sera championne d'Alger de division régionale (le plus haut niveau local).
    L'équipe de football évolue elle en seconde division et souhaite utiliser le stade en alternance avec l'OHD.

    L'AS Montpensier est sponsorisée par la Compagnie Africaine des Raffineries de Berre, qui distribue en Algérie de l'essence sous le nom de BERYL.

    Cet accord de partenariat, avec le support financier de la CARB, va permettre d'édifier, en 1955, à la place des gradins, une nouvelle tribune couverte en dur avec places assises.

    Dotée maintenant d'un stade plus adapté aux exigences du championnat d'Alger et du futur CFA, l'équipe de l'OHD va multiplier les exploits.

    Lors de l'année 58-59, bien que venant d'une division inférieure, le club réussi le tour de force d'être à la fois champion d'Alger, champion d'Algérie et de bien figurer en coupe de France, étant seulement éliminé en 32ième de finale par les professionnels de Besançon.

    Lors de la saison 59-60, le championnat de France amateur (CFA) est étendu à l'Algérie. L'OHD participe à cette première édition en compagnie de trois autres clubs de la ligue d'Alger et termine à la 5ième place. La même année le club est battu en finale de la coupe d'Algérie. En coupe de France, il franchit à nouveau l'obstacle départemental mais est éliminé par Blanzy-Montceau.

    L'année suivante 60-61 est moins favorable sur le plan des résultats. Le club termine 9ième du CFA Algérie et se retrouve reléguer en division d'honneur de ligue. En coupe d'Algérie, il réalise un parcours honorable atteignant le stade des demi finales.

    61-62 sera la dernière année du club. Alors qu'il lutte, aux premières places du championnat de division d'honneur, pour regagner sa place en CFA, l'accélération des évènements en Algérie mettra prématurément un terme au championnat et à la vie du club.

    Partager cet article
    Repost0

    Présentation

    • : Le blog de aehd-hussein-dey.over-blog.com
    • : L'Amicale des Enfants d'Hussein-dey a été créée en 1984 pour permettre aux Hussein-déens, repliés en France, après l'indépendance de l'Algérie, de se retrouver et de se réunir afin d'évoquer, dans la bonne humeur et l'amitié, les souvenirs de leur jeunesse.
    • Contact

    Profil Du Webmaster

    • MORETTI Hervé
    • Hervé MORETTI fils de Marcel MORETTI,   gymnaste à 
HUSSEIN DEY , rue Zerouk et de Paule ROLAND quartier Jordy
    • Hervé MORETTI fils de Marcel MORETTI, gymnaste à HUSSEIN DEY , rue Zerouk et de Paule ROLAND quartier Jordy

    Nombre de visites

     

    Depuis le 4 juillet 2010

    Recherche